recherche

Site belge indépendant, apolitique et areligieux d'informations sur la liberté de croyance, et sur l'apostasie, la renonciation à une doctrine ou à une religion (le débaptême ou la débaptisation).

APOSTASIE
LIBERTE RELIGIEUSE ET DEBAPTISATION

Argumentaire

Une démarche d’apostasie ne s’entreprend pas à la légère. Se faire débaptiser est le résultat d’une longue réflexion, quitter sa religion est un processus de maturation mettant en œuvre un argumentaire conséquent…

Passons en revue les arguments les plus fréquents, cela va certainement contribuer à votre propre réflexion et, qui sait, déboucher sur une action…

Pour la débaptisation :

  • Le baptême se fait généralement quelques jours après la naissance, soit bien loin de l’âge adulte et du consentement de l’intéressé.
    Les catholiques vont plus loin encore avec la cérémonie de la confirmation à l’âge de 10-12 ans !
  • Pourquoi les parents baptisent leurs enfants ? La plupart par conformisme, par tradition ou par peur (« on ne sait jamais »). Dans ces cas, le baptême n’est pas un engagement familial ferme dans la religion.
  • En cas de désaccord avec la position officielle de l’église.
    Pour l’église catholique, les désaccords fréquemment cités concernent : l’avortement, le préservatif, la discrimination sexuelle voire la misogynie (cf. la place des femmes dans l'église), l’homosexualité… L’église catholique semble se replier sur sa doctrine passée, bien loin des réalités du XXIème siècle.
  • Il s’agit aussi d’être en adéquation avec soi-même. Finalement, pourquoi est-on catholique ou protestant ? L’est-on toujours ? Si oui, pas de problème mais sinon, il convient de rester cohérent et de quitter l’organisation à laquelle on ne se sent plus appartenir.
    Un autre exemple : je n’adhère pas aux valeurs du FN donc je n’y adhère pas !
  • Une autre question importante: si je crois en dieu, est-ce que les règles, dogmes etc de ma religion m'apparaissent sensés et acceptables?
    La question est judicieuse car on peut croire en un dieu et être débaptisé de l'église catholique.
  • Que deviennent les parrains et marraines en cas de débaptisation ? Etre parrain ou marraine n’est pas un acte religieux en soi mais un engagement aux parents de l’enfant et à l’enfant lui-même.
  • La démarche de débaptisation est facile, il suffit de suivre les 5 étapes reprises ici.

Contre la débaptisation :

  • La réponse classique de l’église est de considérer une demande d’apostasie comme un coup de colère marginal (de l’ordre de 1% ?).
  • Pour les catholiques, le sacrement du baptême est indélébile. Donc il est vain de demander sa débaptisation qui est seulement « administrative ».
  • Avant de demander sa débaptisation, il convient de bien comprendre qu’après on n’est plus catholique. Cela semble évident mais cela signifie aussi plus de communion, plus de confession, plus d’enterrement dans un cimetière catholique…
  • L’église essaie régulièrement l’argument fallacieux suivant : « si on est athée, pourquoi demander l’annulation du baptême si celui-ci n’a aucune valeur ? ». La réponse à cet argument est aisée : parce qu’on a le droit de s’exprimer, parce que chaque voix a son importance, par honnêteté avec ses valeurs personnelles ou pour enlever clairement son soutien…
  • La Bible déclare clairement que le rejet de la foi chrétienne favorisera la venue de l’antéchrist: "Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition" (2Thess.2,3). Il y a d'abord l’apostasie, ensuite l’apparition de l’antéchrist et finalement le retour de Jésus en gloire.
    En d'autres mots, l'apostasie serait un des premiers signes de la fin du monde.
    Selon ce raisonnement, le développement de l'athéisme donnerait donc raison à la bible !

En conclusion

Alors, pour ou contre la débaptisation ? A chacun son opinion, pourvu qu’elle soit réfléchie et assumée. Et puis surtout d’être en adéquation avec soi-même et ses valeurs. Le gain est évident sur le plan de l’honnêteté et du soulagement libératoire

 

Liberté & Religion

"Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction".
Déclaration universelle des droits de l'homme (art.18).

LIRE PLUS

Un choix réfléchi

Le baptême est un rite d'entrée, d'accueil dans une communauté.
Don de dieu ou obligation familiale, le baptême est un sacrement essentiel de la vie religieuse.

LIRE PLUS

© Apostasie.be. Tous droits réservés. Citation courte et non commerciale autorisée avec mention obligatoire de l'auteur et de la source.